Cru

Peut-on manger chaud ?

Les repas mis aux point jusqu’à présent sont crus. Leurs propriétés surprenantes tiennent à des synergies qui ont été testées a contrario en en séparant les ingrédients, ou en faisant varier les proportions.

DSC03733

Certains de ces ingrédients sont des huiles riches en acides gras polyinsaturés (oméga-3 …) qui ne supportent pas le chauffage, la lumière ou l’oxydation. Ainsi l’huile de lin est restée interdite en France à la consommation alimentaire jusqu’au début des années 2000, étant donné sa fragilité et la toxicité qui apparaissait avec sa décomposition et sa polymérisation (comportement apprécié pour l’entretien du bois, meubles, volets ou coques de bateaux…).

L’intérêt des propriétés des premiers repas (satiété pour un repas hypocalorique, tonification par une couverture très large en vitamines et en anti-oxydants …) a prédominé sur le confort de manger chaud. Les consommateurs qui se font livrer au bureau relativisent l’intérêt de ce plaisir s’ils ne sortent pas à l’extérieur affronter les intempéries.

D’une façon générale, l’altération de certaines qualités des aliments bio consommables crus par des traitements non respectueux du caractère encore vivant des ingrédients (longue conservation, cuisson, congélation …) pourrait réduire l’intérêt du bio à l’absence de pesticides, même si ce n’est déjà pas si mal.

DSC03761

En revanche, notre idée est de continuer à répondre aux problématiques de santé par l’alimentation. Nous recherchons d’autres effets, tout à fait différents de ceux déjà obtenus, et nous n’excluons pas de recourir à des aliments non consommables crus (*) pour atteindre ces objectifs. Ainsi il est bien possible qu’un prochain repas soit à consommer chaud. Les techniques qui seront utilisées seront toujours aussi respectueuses que possible des qualités disponibles chez ces ingrédients.

(*) Rappelons que si la cuisson évoque le plaisir des fumets et la créativité de riches combinaisons, elle a d’abord permis la sécurité alimentaire en détruisant des germes pathogènes, sécurité que nous pouvons atteindre dans les crudités grâce aux méthodes modernes (traçabilité, rapidité, contrôle des températures, hygiène …). Elle reste très utile pour des raisons pratiques (la consommation des légumes secs par exemple) ou toxicologiques (la dégradation de toxines comme chez les pommes de terre crues).